Consultation en marchant

Je décide d’officialiser ce temps de consultation informelle qui a toujours existé durant mes 17 années d’expérience. D’une part, parce que je n’ai rien inventé : Françoise Dolto pédiatre psychanalyste de renom raconte dès les années 60-70 qu’elle faisait plusieurs fois le tour de son cabinet pour se défouler entre deux consultations mais aussi pour entrer en communication avec ses jeunes patients.

Christophe André, psychiatre psychothérapeute très médiatique ne manque pas de nous rappeler les effets bénéfiques de la marche ; David Lebreton, anthropologue et sociologue a écrit plusieurs livres faisant l’éloge de la marche ; Martine Segalène, ethnologue a écrit : « Les enfants d’Achille et de Nike. Eloge de la course à pied ordinaire »….De grands philosophes aussi écrivent sur la marche ; Montaigne notamment : « Mes pensées dorment si je les assis. Mon esprit ne va, si les jambes ne l’agitent. »

D’autre part, parce que lorsque nous conversons, nous employons souvent des métaphores de la marche :

Se lever du bon pied ; être bien dans ses baskets ; bon pied bon œil; c’est le pied ; on marche sur la tête ; lever le pied, marcher la tête haute…Et un proverbe de sagesse chinoise : « Le chemin le plus long et celui où l’on marche seul . »

Marcher est fondamental chez tout humain. Nous nous sommes récemment rendu compte à quel point la marche est vitale et essentielle pour redonner du souffle à nos vies. Ceux qui sont empêchés de marcher ne le savent que trop bien.

Franchir le pas d’une psychothérapie en marchant, c’est l’occasion d’associer le plaisir de marcher à votre rythme et de vous faire accompagner dans vos difficultés. Marcher à vos côtés, sans les contraintes des codes sociaux liés au cadre de la consultation en cabinet, c’est pouvoir vous libérer du regard rivé sur vous, d’une posture assise pas toujours tenable pour certains (comme des adolescents, des personnes hyperactives, des personnes souffrants de lombalgie, sciatalgies ect…), c’est mettre votre corps en mouvement au rythme de votre souffle et bénéficier de l’oxygénation de votre cerveau pour libérer la pensée. Cette marche encadrée permet, pour un « espace-temps » suspendu, de vous éloigner de tout ce qui vous fait sentir votre dépendance (à une substance, une personne, une activité).

C’est avec cet argument majeur de « disponibilité de l’esprit » que je propose de consulter en marchant. De manière individuelle, dans le confort et la sécurité sur des chemins et sentiers autour du lac d’Annecy, pendant une heure en moyenne, je vous propose de prendre ce temps pour vous, ensemble, afin de potentialiser ce temps si précieux de la thérapie.